Une ville en vie

10537023_341445889335866_1776381884695942321_n

Chaque été, à date fixe ou presque, je parcours Liège pour épingler les adresses que je compte inclure dans le special Liège du magazine Marie Claire d’octobre. C’est un rituel. Le même depuis un paquet d’années maintenant. Mon objectif: un bon mix d’adresses cultes et de nouveautés, de lieux branchés et d’enseignes intimistes.

J’adore la ville. La mienne, mais aussi toutes les villes en général. Je les adore le matin quand elles dorment encore, les midis quand les restos sont pleins, les soirs de théâtre quand les gens se pressent tous vers le même endroit, les diners d’après ciné (très tard), les vernissages dans les galeries, les boutiques aux décors magiques…

L’été, j’aime quand tout le monde est parti et que la ville est encore un peu plus à moi. J’adore fréquenter toujours les même endroits (Frenz, Saga, …) et au final m’y sentir comme chez moi, en découvrir de nouveaux, filer mes bonnes adresses à tout le monde, écouter celles des autres. Je ne pourrais pas me passer de la ville: des visages familiers, des sourires, de cette complicité qui s’installe entre les gens: les restaurateurs, galeristes, coiffeurs…

Ce soir, j’ai découvert un nouvel endroit: magique. Parce que convivial, joliment aménagé dans une sublime maison de maître qui méritait vraiment ce qui lui arrive. Parce que le chef est à la hauteur et les proprios pleins d’attentions. Et parce que tous ces visages dont je vous ai parlé plus tôt … y sont, eux aussi. Du coup, ma ville devient un village. Et ça, c’est encore plus exquis.

Prendre sa ville pour un village, c’est LIFE DETOX…

Parce que c'est exactement comme avoir le beurre et l'argent du beurre sans traire les vaches et sans quitter le bitume. j'adore.

MOMENT (resto hypra bon, bar à vin, coin lecture, dinette au jardin….) rue Bonne-Fortune, 17 à Liège.

Marie Honnay

40 ans (et oui), écrit et se passionne pour à peu près tout (à condition que vous lui expliquiez gentiment). Elle aime aussi l’idée de s’alléger en beauté et de se libérer de tout ce qui est formaté.

Comments are closed.