Tu t’es VU quand t’as …?

Glasses

A la base, c’est un concept dédié à ceux qui n’ont pas le temps. A cause des enfants (j’en ai pas), d’un 5-7 délirant du lundi au vendredi (j’suis free lance) ou d’un quotidien loin d’une ville (je suis scotchée à une Cité… Ardente). Donc, à priori, Optic@Home, c’est pas pour moi. J’ai pas non plus de mamy qui ne peut plus se déplacer, ni du mal à me décider lorsque je dois faire un choix (« bon, je prends lesquelles: celles-là ou celles-là?) . Et encore moins horreur de faire les magasins…

Donc une opticienne qui vient chez moi avec sa maxi box remplie de montures (de vue et solaires) pour me faciliter la vie ou solutionner mes problèmes de planning,  je ne vois pas trop l’intérêt. Et pourtant, j’ai absolument voulu découvrir le concept en vrai. Parce que je suis une teste-tout dans l’âme et qu’en plus, J’AVAIS RUDEMENT ENVIE DE FAIRE UNE FIESTA CHEZ MOI. Un message facebook plus tard, je les avais mes 10 party-people à lunettes. Me restait à mettre les bulles au frais.

Un peu de champ’, quelques good vibes, deux ou trois salades folles (un peu comme les invités), des amis en mood « délires » et voilà comment on peut transformer un concept pratique en un concept ludique. L’anecdote la plus drôle de la soirée, c’est de tout de même Kim (la très sympa opticienne d’Optic@Home) qui pensait débarquer dans une party de filles et qui, au final, a passé la soirée avec une majorité de garçons drôles, décalés et plutôt fashion.

L’autre bonne surprise, c’est qu’en marge des montures Dior (qui allaient trop bien à Françoise), des Chanel (« Oui, Pierre, t’es beau, Coco ») et de Mattew, une marque belge déclinée en une infinité de coloris funky, j’ai découvert Italia Independant, un label sexy, délirant, branchouille (juste ce qu’il faut) et plutôt accessible, côté prix. Bon, là-dessus, je craque pour une paire de solaires rondes en velours bordeaux. And the show can go on. « Tout le monde reprend des bulles? »

Optic@Home, c’est LIFE DETOX…

Parce qu'on ne fait jamais assez la fête et que ce concept est juste parfait pour tranformer un dîner entre amis en une séance de selfies qui pétille. Demain, c'est décidé, je me mets aux soirées Tupperware.
Marie Honnay

40 ans (et oui), écrit et se passionne pour à peu près tout (à condition que vous lui expliquiez gentiment). Elle aime aussi l’idée de s’alléger en beauté et de se libérer de tout ce qui est formaté.

Comments are closed.