Je touche le fond

IMG_20150120_125837

Cette photo, c’est simple: elle résume l’esprit Dressing Light, mais aussi nos deux univers à Stéphanie et à moi. Parce qu’en matière de make-up, comme dans le reste, on préfère s’alléger un max. Stéphanie, quand elle veut se sentir « habillée », elle porte du rouge. Du vrai. Celui qui claque et dit: « désire-moi ». Perso, j’adore. Je trouve ça audacieux, branché et carrément plus wouaw que n’importe quelle autre couleur de saison.

Seulement voilà, moi, j’y arrive pas. J’ai beau avoir essayé le rouge des dizaines de fois, j’assume pas. Mon truc à moi, c’est le DIOR ADDICT LIP MAXIMIZER, un gloss nude qui fait partie de la gamme pro de Dior. Un produit qui pique (un peu) quand on l’applique, donne un coup de boost aux lèvres sans les colorer. Et à ça, sorry pour le jeu de mot facile, je suis addict.

Alors oui, c’est vrai. Le rouge Dior 999 coincé dans son tube bijou, qui laisse des traces sur les cannettes de Coke Light (l’air de rien) et habille un look basique (jeans, chemise blanche, veste de motarde), c’est simple et direct. Donc detox. Mais moi, je reste accro à une approche « low profile » qui me va bien. Un seul tube, oui. Reste à trouver le bon. Le danger, quand vous l’aurez fait, c’est que comme moi avec le Maximizer, vous touchiez vite le fond. Refill, please.

Trouver son rouge, rouge ou pas, c’est BATHROOM DETOX…

Parce que ça évite de détruire le zip de sa trousse de make-up à force de la remplir de dizaines de tubes . Savoir ce qui nous va, on n'a encore rien trouvé de mieux pour s'alléger. Et pas que le sac.
Marie Honnay

40 ans (et oui), écrit et se passionne pour à peu près tout (à condition que vous lui expliquiez gentiment). Elle aime aussi l’idée de s’alléger en beauté et de se libérer de tout ce qui est formaté.

Comments are closed.