Sans contrefaçon

index5

Le lancement d’un nouveau parfum… Je crois que c’est l’un des moments les plus magiques et en même temps souvent frustrants de la vie d’une journaliste/blogueuse beauté. « Magique » parce qu’il y a la promesse d’une nouvelle fragrance, d’une nouvelle histoire. « Frustrant » parce qu’il suffit d’un jus trop marketé ou d’une égérie mal choisie pour tout gâcher. Ou, parfois, le produit est plutôt sympa, mais il ne vous correspond pas. C’est juste « pas vous ».

Hier, j’étais à Milan pour le lancement presse de  NARCISO,  la nouvelle fragrance de Narciso Rodriguez*. Je ne sais pas si c’est ma coupe garçonne (un récent coup de tête), la vue sur Milan depuis la Diamond Tower (la plus haute de la ville, tout juste inaugurée) , mon nouveau smoking noir que je porte tous les jours depuis une semaine ou le regard pénétrant de Raquel Zimmermann (enfin une fille moderne et un peu androgyne pour un parfum, ça fait du bien…), mais ce NARCISO m’a plutôt convaincue.

Bon, j’avoue: il y a aussi la personnalité du parfumeur Aurélien Guichard (canon, ce nez!) qui a réussi à créer une fragrance assez atypique: boisée (une famille souvent associée aux jus masculins) mais pas macho ou lourdingue pour autant. Mon vrai coup de coeur, c’est l’huile de parfum (une déclinaison du jus), un vrai secret de peau qui s’applique dans le cou, sur les poignets… Bref, où vous voulez. Un petit luxe à vous offrir si vous êtes vraiment fan de la fragrance.

Narciso de Narciso Rodriguez, c’est BATHROOM DETOX…

Parce que ce parfum de fille - pour les filles pas si filles que ça - est une sorte de smoking pour la peau. Un parfum qui revisite la famille des boisés avec beaucoup de sensualité.

NARCISO par Narciso Rodriguez (sortie belge octobre 2014).

* 10 ans après FOR HER, the succès de la marque.

Marie Honnay

40 ans (et oui), écrit et se passionne pour à peu près tout (à condition que vous lui expliquiez gentiment). Elle aime aussi l’idée de s’alléger en beauté et de se libérer de tout ce qui est formaté.

Comments are closed.