Pastrami, oh oui

IMG_1500

Le pastrami, c’est mon plan DETOX du week-end. Ce matin, je me suis levée avec une envie de viande. Une envie de simplicité. Et surtout surtout… une envie de manger du neuf. De sortir du cadre. De croquer de l’ailleurs. Du pastrami de Little Italy (que, finalement j’ai dévoré à Liège au CAFFE INTERNAZIONALE), une adresse très famille, très sicilienne, très roots, quoi.

Alors, oui, je dis merde au sushi (en tous cas ceux qui n’ont plus rien d’authentiques, ni de vrais) et je signe à deux mains pour la tendance pastrami, pour les lunchs qui goûtent la vie et les envies. Et j’en profite pour redire à quel point j’en ai assez des gens qui nous répètent de plus manger de pain, ni de viande, ni de lait, ni de sucre. Et la spontanéité, alors? Et la convivialité? On en fait quoi?

Le pastrami, c’est FOOD DETOX…

Parce cette viande qui goûte la vie, goûte aussi les nappes à carreaux, les enfants qui jouent, les tablées où l'on parle fort, la fête, l'Italie, New York... Si c'est pas mieux que les sushi congelés, moi, je comprends plus.
Marie Honnay

40 ans (et oui), écrit et se passionne pour à peu près tout (à condition que vous lui expliquiez gentiment). Elle aime aussi l’idée de s’alléger en beauté et de se libérer de tout ce qui est formaté.

Comments are closed.