Mon premier défilé (j’ai trop kiffé)

_DSC0027

Hier soir, j’ai assisté à mon tout premier défilé…. Moins « Grand Palais que Chanel », plus coloré qu’Haider Ackermann, moins « capitale » que la Cambre, …. Hier soir, les étudiants de l’HELMO MODE (une école où j’enseigne avec passion depuis un an) faisait défiler les collections de fin d’année des BAC 1, 2 et 3. Autant dire que cette expérience « tout contre le tableau » m’a vraiment passionnée. Mixer mon job de journaliste mode et de blogueuse et cet échange avec des étudiants en stylisme est l’une des choses qui m’a le plus nourrie ces derniers mois. Donc ce défilé vu sous l’angle « PROF DE » était pour moi une vraie première.

Alors hier, forcément, j’étais là. J’ai presque même envie de dire que j’étais aussi stressée qu’eux. Entre les  essais stylistiques et techniques des premières et les collections finales des futurs diplômés, j’ai épinglé quelques jolies silhouettes en deuxième, dont celles de Valentina Tsitiridis, une étudiante pétillante qui partage avec Marie Katrantzou une nationalité haute en couleurs et une passion dévorante pour les imprimés. Le genre de filles dont on rêve déjà de voir le projet d’après, tellement elle respire la vie. Inutile de vous dire que j’ai déjà mis une option sur son top jaune (oui, celui de la photo) que je compte porter à une prochaine soirée.

Et puis, j’ai eu un autre coup de coeur hier soir. Le même que le jury. Un joli jury très sympa, à l’image de l’école: attentif et joyeux. Le prix de cette promo 2014, c’est Louise Deharre qui l’a remporté. Et si, forcément, tous les étudiants ont proposé une collection qui méritait une place sur le watwalk de la Caserne Fonck, lieu du show, c’est la collection de Louise qui m’a le plus retournée. Enfin, non. Correction. J’ai aussi aimé les imprimés photo de Mathilde Hauret, les silhouettes fleuries de Tugba Kuz, les print très Stromae de Karin Waldchmidt, mais les vestes de Louise, …. Là, c’est tout de suite que j’ai eu envie de les enfiler. Et quand on y pense, prise de tête académique mise à part, la mode, c’est un peu ça, non? La capacité de créer le désir. Là, tout de suite.

Le show 2014 de l’HELMO MODE, c’est FASHION DETOX…

Parce que ces silhouettes respiraient toutes la vie, l'envie de créer, l'envie d'une mode gaie et portable. Portable tout de suite. Par vous. Par moi en tous cas!

 

 

 

 

Marie Honnay

40 ans (et oui), écrit et se passionne pour à peu près tout (à condition que vous lui expliquiez gentiment). Elle aime aussi l’idée de s’alléger en beauté et de se libérer de tout ce qui est formaté.

Comments are closed.