Mange. C’est pour RIRE

dezeen_The-Karoto-by-Avichai-Tadmor_2

S’il y a bien un domaine où je suis bon public, c’est la cuisine. Les gadgets et les produits destinés à faire swinguer le contenu du frigo font, en général, l’objet de toute mon admiration.

Alors, ça ne vous étonnera pas si, dernièrement, j’ai cru bon de m’enthousiasmer face à un taille-crayons pour légumes. KAROTO, c’est son nom, permet d’éplucher nos bonnes vieilles carottes bio (ou pas bio) et, en prime, de les tailler en jolis rubans tirebouchonnés. Dingue, non? En plus de faire super joli dans les salades, ce truc dispo en noir ou orange (les mecs vont halluciner quand on va  bloquer le tiroir du haut en forçant pour le caser dedans) est plutôt design.

Mais si je vous parle de ça, c’est surtout parce que j’ai envie de vous recommander le dernier Jean-Michel Cohen, un livre vachement bien fichu qui met enfin des mots sur un truc qui m’interpelle (pour ne pas dire m’énerve) depuis plusieurs mois déjà. Et encore plus depuis que, dernièrement, une copine avec qui j’avais rendez-vous pour diner, a zappé la case « on mange », sous prétexte qu’elle venait de faire un « lavement ». Oui, un lavement, vous avez bien lu. La dernière folie detox en vogue, visiblement. Pour elle: la conséquence d’un nouveau régime sans gluten, sans sucre, sans, sans…

Dans Les Nouvelle Religions Alimentaires (paru chez Flammarion), Cohen dénonce justement le nombre croissant de ces nouvelles tribus du « sans » qui condamnent tout et n’importe quoi. En 2014, on dirait que manger sain, faire en sorte de cuisiner des produits plutôt locaux, de consommer pas trop de gras, ni trop de sucre ne suffit plus. Aujourd’hui, il faut se détoxifier en n’avalant que des jus, mais aussi bouder le pain, voire jeuner. Sinon, on risquerait gros. Très gros. Cohen, il dénonce ces nouveaux gourous et remet, au passage, l’église au milieu du village en nous rappellant ce qu’est le pain, le fromage. Bref, des trucs de base. 

Et moi, lire ça, ça me soulage. Alors, oui, je sais, Cohen aussi fait du business à sa manière. Lui aussi est un Mister Régime en puissance, mais il n’empêche… Depuis que j’ai commencé son bouquin, je suis encore plus convaincue que je peux rire à table, boire du café, mettre du lait dedans, manger du pain, des fruits quand je veux (et pas juste quand mon gourou le dit)…. Et surtout utiliser – ou non – mon KAROTO. Pas parce que c’est bien de manger des légumes. Juste parce que j’aime ça. Vraiment.

Le KAROTO et aussi le dernier Jean-Michel Cohen, c’est FOOD DETOX…

Parce que des gadgets qui ALIMENTENT les débats en cuisine et autour de la table, ça nous change vachement de plateau sushi devant THE VOICE et qu'un livre qui nous encourage à nous prendre moins le chou devant le frigo, on a juste envie... de le dévorer.

 

Marie Honnay

40 ans (et oui), écrit et se passionne pour à peu près tout (à condition que vous lui expliquiez gentiment). Elle aime aussi l’idée de s’alléger en beauté et de se libérer de tout ce qui est formaté.

Comments are closed.