LUXE. Face B

DSC_0663

Sur Dressing Light, on n’a pas trop l’habitude de tartiner le blog de grandes déclarations d’amour ou de trop évidentes flatteries à destination des marques de luxe. D’abord parce qu’elles n’ont pas besoin de nous pour vendre leurs fringues sacs, parfums, make-up et qu’en plus, d’autres labels moins buzz méritent, à notre sens, ce petit coup de projo.

Mais pour changer, j’ai très envie de vous dire tout le bien que je pense de trois maisons de luxe rachetées, il y a une poignée, par la maison Chanel. Du lourd, quoi. Pendant la Fashion Week parisienne qui vient de se terminer, j’ai poussé les portes des showrooms de ces labels vraiment époustouflants: trois marques qui reposent sur une tradition et un savoir-faire de dingue et qui, sans le soutien de Chanel, ne seraient peut-être plus là en 2015.

La ganterie CAUSSE d’abord parce qu’il ne reste que deux ateliers de ce type en France et  que vous avouerez qu’il aurait été vachement dommage de voir disparaitre ce petit bijou d’artisanat fondé en 1892 et managé, aujourd’hui encore, par de vrais passionnés. Si vous pensez que l’univers du gant est ringard et barbant, allez jeter un oeil sur les modèles argentés de l’e-shop….♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Dans ce même registre accessoires, je suis également raide dingue de MAISON MICHEL,  une chapellerie qui a récemment rejoint le clan des labels ultra trendy. C’est buzz, mais c’est surtout tellement parfait en termes de conception qu’on ne peut qu’adhérer. Dernier coup de coeur, moins connu: Barrie, une maison de cachemire écossais acquise par Chanel en 2012. Les pulls arty et sublimement sophistiqués de cette maison au savoir-faire rare et précieux sont vendus, entre autres, chez Colette à Paris, chez Smets à Bruxelles et chez Louis à Anvers.

Photo (mars 2015) dans le showroom CAUSSE à Paris.

Le luxe vu comme ça, c’est FASHION DETOX…

Parce que ce serait franchement déconné de devoir faire l'impasse sur un savoir-faire aussi dingue que celui acquis et sauvegardé par ces trois très belles maisons.
Marie Honnay

40 ans (et oui), écrit et se passionne pour à peu près tout (à condition que vous lui expliquiez gentiment). Elle aime aussi l’idée de s’alléger en beauté et de se libérer de tout ce qui est formaté.

Comments are closed.