Paul Smith & me. L’interview TOMBOY

10247289_10152960025212420_60562862567149556_n

En mode (comme dans la vie), je suis très garçonne. J’ai beau essayer, j’arrive pas à être une fille, une vraie. Les talons, c’est pas mon truc. J’adore les blazers masculins, les pyjamas d’homme, les chemises blanches… Mais j’aime aussi la petite touche de folie qui twiste une silhouette de garçon: quelques sequins, de la transparence, un contraste de matières… Le genre de détails qui vous font passer du statut de tomboy à celui de fille, l’air de rien.

Jeudi dernier, au musée de la Mode de Hasselt, Paul Smith (un créateur justement passé maître dans l’art de donner aux tomboys des airs de happy girls) a accordé une série d’interviews en prélude au vernissage de HALLO, my NAME IS PAUL SMITH, l’expo qui a cartonné au musée du design de Londres l’an dernier et qui débarque chez nous ce mois-ci (Stéphanie vous en parle demain sur ce blog. L’occasion de vous faire gagner des entrées). Mais revenons à jeudi dernier: je faisais donc partie des happy fews qui ont pu converser quelques minutes avec ce dandy touche-à-tout, amoureux de la vie (encore plus que de la mode) et boulimique d’images…

Ce qui me frappe chez Paul Smith, c’est son sens de l’observation. Il l’a encore prouvé lors de notre brève, mais chouette rencontre. Rencontre pendant laquelle je lui un peu causé « mode belge » (forcément) en lui montrant une photo de la collection été de Filles a Papa. D’emblée, Paul me dit qu’il aime le contaste de la maxi robe canari et du perfecto noir et blanc très roots. Et là, il ajoute: « C’est comme votre look de ce soir… Même contraste, j’adore. »

Figurez-vous que – ça, il ne pouvait pas le savoir -, je portais justement du FAP. Preuve que l’homme avait visé juste. Preuve que le succès d’un homme et à travers lui, d’une marque n’est jamais le fruit du hasard. Plutôt le résultat d’une vraie recherche stylistique et esthétique parfaitement décrite dans cette expo, à voir absolument.

Paul Smith, c’est un créateur FASHION DETOX…

Parce qu'au delà de la mode, cet homme aime la vie, les gens, les belles images, la musique, les voyages et les piscines. ♥♥♥♥♥♥♥♥♥.
Marie Honnay

40 ans (et oui), écrit et se passionne pour à peu près tout (à condition que vous lui expliquiez gentiment). Elle aime aussi l’idée de s’alléger en beauté et de se libérer de tout ce qui est formaté.

Comments are closed.