68 = le pied intégral

index

Avant, lorsque je disais que je serais prête, là, tout de suite à « échanger 4 massages du dos contre 1 soin des pieds », les gens me regardaient  bizzarement. Pourtant, je n’en démords pas. Il n’y a rien de plus divin, de plus relaxant, de plus jouissif qu’un soin des pieds. Bon, évidemment, il y a soin des pieds et soin des pieds. Quand la pro censée s’occuper de vos petons est une fée, c’est l’extase. Mais lorsqu’elle n’assure pas, ça peut se terminer en bain de sang. Et sortir de la cabine sur un pied, l’autre couvert d’Hansaplat, c’est très moyen comme expérience.

Tout récemment, j’ai eu l’occasion de tester la Rolls Royce du soin des pieds: celui délivré à l’Institut Guerlain des Champs Elysées à Paris. Alors, oui, je l’admets: je suis sur le point de vous parler d’une Rolls. Et c’est pas tous les jours qu’on peut troquer sa vieille lime manuelle contre une mécanique aussi rodée que celle de la maison parisienne. Mais si je vous en parle, c’est que je crois sincèrement qu’on devrait toutes se mettre en quête d’une surdouée de la pince coupante, d’une forte en lime, d’une princesse du pinceau et surtout d’une experte en réflexologie plantaire. Si vous en connaissez une, un conseil: gardez son nom top secret!

J’en reviens à Guerlain et à cette incroyable maison dont le nom – 68 – a déjà un côté magique. 68, c’est l’adresse où tout a commencé. Une maison récemment rénovée par l’architecte Peter Marino. Je vous conseille d’aller y faire un tour… Et pas que pour  l’institut. Le magasin raconte, lui aussi, l’histoire Guerlain. Des moulures qui évoquent le logo  (lui-même inspiré des dessins de la colonne Vendôme), aux oeuvres d’artistes contemporains magnifiquement intégrées au décor, tout est sublime.

Le 68 de Guerlain, c’est BATHROOM DETOX…

 »Parce
Marie Honnay

40 ans (et oui), écrit et se passionne pour à peu près tout (à condition que vous lui expliquiez gentiment). Elle aime aussi l’idée de s’alléger en beauté et de se libérer de tout ce qui est formaté.

Comments are closed.