Le noir? Essentiel

IMG_1827

Hier, c’était donc le dîner d’anniversaire de la marque belge Essentiel. En arrivant à la boutique de l’avenue Louise à Bruxelles, j’avais plus ou moins en tête ce avec quoi je voulais repartir: une pièce en phase avec l’ADN de la marque. Ben oui, quitte à s’habiller belge, ça fait tout de suite plus chic d’incarner l’essence du label (qu’est ce que je me la pète…).

Sauf que l’ADN d’Essentiel, c’est la couleur + le print, un duo qui a plutôt bien réussi à Inge et Esfan qui sont, désormais, en passe de conquérir l’Asie. De mon côté, j’ai beau avoir pas mal progressé en termes de couleurs cet été, je reste une amoureuse du noir. Donc hier, après avoir tenté de m’auto-convaincre de prendre cette robe en imprimé militaire revisité, j’ai finalement opté pour… du noir.

Quant à mon autre résolution: la porter comme la belle Inge avec des escarpins vertigineux., j’y ai renoncé avant la fin de mon poisson vapeur..  A la place, j’ai opté pour une paire de derbys LOLO (une marque belge aussi, bien entendu): un truc d’un confort absolu. Encore plus que mes Nike. Comme quoi, c’est possible. Je signe où pour les avoir dans toutes les couleurs et finitions?

Parce que ça, c’est un autre truc que je continuerai à me demander jusqu’à ma mort: « est ce que le port de l’escarpin, ça s’apprend? » Je ne parle même pas du fait de marcher normalement. Juste de réussir à ne plus collectionner les ampoules comme d’autres les paires de stiletto griffés (les veinardes)… Je comprendrai jamais!

Rester soi-même EN NOIR  et A PLAT, c’est FASHION DETOX…

Parce qu'il y a un petit côté jouissif dans le fait de...de pouvoir marcher plus vite que les autres. Beaucoup plus vite.
Marie Honnay

40 ans (et oui), écrit et se passionne pour à peu près tout (à condition que vous lui expliquiez gentiment). Elle aime aussi l’idée de s’alléger en beauté et de se libérer de tout ce qui est formaté.

Comments are closed.