Le grand déballage a/effectif

aaacidbb-720x360

Lorsque je l’ai vu pour première fois, j’ai pas vraiment eu de coup de coeur. Pourtant, je suis une fan de Delvaux, jamais la dernière lorsqu’il s’agit afficher ma belgitude et souvent la première à glisser que je viens du pays de Dries van Noten, de Véronique Leroy, de Filles a Papa, du chocolatier Marcolini et… de la maroquinerie Delvaux.

Reste que ce X-Ray tout transparent, je le trouvais un peu trop sexy, trop exhibi. Fallait-il vraiment tout montrer?  Ne transportons-nous pas toutes des trucs inavouables qu’on préfererait garder secrets? Puis, un soir, j’ai compris. Ma copine Dominique s’est pointée avec son nouveau X-Ray à une soirée et là, j’ai pigé. Le X-Ray, c’est un petit malin. Il montre ce qu’il veut bien. Le reste est joliment planqué dans une petite pochette en coton blanc coincée dedans.

Du coup, je le voulais aussi, évidemment (pour l’instant, il reste un fantasme, mais bon…). Parce que ce sac est la démonstration la plus parfaite d’un concept qui s’applique à tous les domaines de notre vie. Et à nos histoires d’amour pour commencer. Avec chéri, on peut être complices, se dire plein de choses…. mais conserver notre espace secret rempli d’histoires anciennes, de souvenirs très intimes… Pas de vrais mensonges. Juste des parenthèses, des respirations, des points de suspension…

Le X-Ray de Delvaux, c’est FASHION DETOX…

Parce que cette maison qui fait du beau sans jamais perdre de vue sa belle belgitude - entre savoir-faire et décalage - me donne envie de tout déballer. Ou pas! Parce que maintenant, je sais que j'ai le choix.
Marie Honnay

40 ans (et oui), écrit et se passionne pour à peu près tout (à condition que vous lui expliquiez gentiment). Elle aime aussi l’idée de s’alléger en beauté et de se libérer de tout ce qui est formaté.

Comments are closed.