En vert et… contre tout

index

En début de saison, si on m’avait dit que j’allais porter du vert, franchement, j’aurais avalé mon sirop Teisseire* de travers. Du vert, moi? Et pourquoi pas de l’orange ou du jaune? Le pire, c’est que j’ai finalement aussi signé pour le corail, le mandarine, le citron, le rose bonbon. Une vraie salade de fruits…. Mais alors, ce vert… Non, ça j’aurais pas cru, vraiment.

Déjà qu’à la base, je le trouvais carrément mystérieux. Etait-ce un céladon – pâle et un peu grisé? Pas tout à fait. Mais je garde l’idée car rien que le mot céladon, j’adore. Un vert Miami, genre façades Art déco? Oui, il y a de l’idée. Je décide de faire une recherche dans google et là, je tombe sur un petit quizz vraiment dément. Un quizz qui permet de distinguer les surdoué(e)s du vert des autres: les nul(le)s en green**.

Dans la foulée, je découvre que MON vert (celui de mon joli Madame de Delvaux et de ce casque BOSE étonnemment raccord) est un mix entre un vert jade et amande. Et que, contre toute attente, je suis pas si mauvaise que ça en vert. Sans compter que cette palette est un vrai voyage. Un trip gourmand, arty et très luxe. Parce que c’est fou ce qu’un nom de couleur peut véhiculer comme fantasmes. Chez Delvaux, ils ont choisi le mot « lagon »… Quand je vous parlais de fantasme…

Le vert Delvaux été 2014, c’est FASHION DETOX…

Parce que depuis que je me suis lancée dans la couleur, j'ai pas mal voyagé dans ma tête. J'aurais jamais cru qu'une référence Pantone pouvait me faire ça.

* Déjà toute petite, lorsqu’on avait le choix entre goût grenadine ou  goût menthe, je fuyais le second. Quand je vous disais que j’avais un problème avec le vert.

** Si vous aviez lu « sur le green », il y a fort à parier que le vert, c’est votre affaire et que les lagons dont je vais parler dans le prochain paragraphe n’ont plus de secret pour vous.

Marie Honnay

40 ans (et oui), écrit et se passionne pour à peu près tout (à condition que vous lui expliquiez gentiment). Elle aime aussi l’idée de s’alléger en beauté et de se libérer de tout ce qui est formaté.

Comments are closed.