Dans le sens du courant… Ou pas

IMG_1933

Je ne suis pas une aventurière, ni une baroudeuse. Les voyages sac au dos, je connais pas. Le seul truc qui bourlingue chez moi, ce sont mes yeux… Surtout dans les villes. Là, je suis à Phnom Penh pour une semaine. A deux jours de la rentrée à l’école HAPPY CHANDARA (La vraie raison de ce trip. Je vous en parle bientôt…), première immersion dans la ville.

Une fois, quelqu’un m’a dit que les gens qui vivent au bord d’un fleuve sont différents des autres. Là, il parlait des Liégeois. Comme je suis chauvine, je n’ai pas contredis. Forcément. Ce soir, en plein Phnom Penh, j’ai ressenti ce même truc. Du coup, j’ai lâché mon guide, mon plan et tout le reste (de toute façon, je sais pas lire les cartes) et j’ai regardé les gens.

Ce qui anime cette ville, ce sont eux. Ces deux petits garçons dans leur « piscine », j’aurais pu les regarder des heures… Juste pour le plaisir. Pour les voir rire, vivre, profiter. Juste comme ça. C’était un moment hors-du temps, magique, rafraichissant malgré la chaleur torride. Une parenthèse enchantée dans le brouhaha de Phnom Penh.

Un samedi soir au bord du Mekong, c’est TRAVEL DETOX…

Parce-que ce moment n'était pas écrit dans mon guide. Tant-mieux.
Marie Honnay

40 ans (et oui), écrit et se passionne pour à peu près tout (à condition que vous lui expliquiez gentiment). Elle aime aussi l’idée de s’alléger en beauté et de se libérer de tout ce qui est formaté.

Comments are closed.