Un calendrier tout 9

IMG_1526

Oui, je sais c’est pas vraiment la période normalement choisie pour présenter un calendrier. Aujourd’hui, ce n’est le début de rien. En fait si. Parce qu’on est tout de même le 30 juin. Demain, c’est le début des vacances et le premier jour de la seconde partie de l’année. Donc rectification: c’est tout de même le bon jour pour vous parler d’un calendrier.

Et pas n’importe lequel. Celui que je m’apprête à encadrer et à suspendre au mur de mon loft. The FAP Calender project par Gregory Derkenne (une éditon limitée de 200 pièces), c’est plus qu’un calendrier. C’est le témoin arty d’une jolie collaboration qui se passe dans l’ombre, mais dont j’ai tout de même envie de vous parler.

Parce qui si la fashionsphère (et moi, la première) s’enflamme pour les collections de Carol et Sarah, le duo de Filles a Papa, peu de gens savent que les soeurs s’entourent, depuis plusieurs saisons, d’un photographe (Liégeois comme elles) ultra talentueux . Sous ses airs « méga cool, too cool for school », Gregory Derkenne a shooté des séries mode pour des mags comme Citizen K ou i-D (ben oui, tout de même).

Mais le travail à six mains qu’il réalise avec Carol et Sarah est très particulier. Particulier parce que sans concession et pourtant vachement en nuances. Jamais tarte à la crème, toujours dans l’air du temps, trash mais avec un  sens inné du style, les photos des catalogues de FAP ont donné le ton et contribué à faire de la marque ce qu’elle est. Une marque qui marque. Les esprits. Les consciences. Et les shopping lists.

Chaque année depuis deux ans, cette collaboration se matéralise aussi en un projet parallèle: une série de 12 photos collector qui traduisent parfaitement l’esprit de la marque. Donc moi, j’en ai choisi 9 qui vont habiller tout un mur de briques blanches. Trop belles. Un petit clin d’oeil arty 100% d’ici. Pour changer de Richardson, Avedon et Testino. Ca fait du bien.

The FAP Calender Projet par Gregory Derkenne, c’est FASHION DETOX…

Parce que la mode, c'est aussi une image, un style, un esprit. Et celui de Gregory me donne encore plus envie de m'habiller en FAP. C'est comme ça!

 

 

Marie Honnay

40 ans (et oui), écrit et se passionne pour à peu près tout (à condition que vous lui expliquiez gentiment). Elle aime aussi l’idée de s’alléger en beauté et de se libérer de tout ce qui est formaté.

Comments are closed.