Belle toute nue (ou pas)

img_02_1

Il y a peu, j’étais invitée au numéro 68 des Champs Elysées* pour célébrer les 30 ans de Terracotta de Guerlain. Oui, c’est vrai: les anniversaires « produit » ont souvent un petit côté artificiel et formaté, genre: « bon, c’est plus une nouveauté. Qu’est ce qu’on va bien pouvoir raconter sur ce truc? »

Mais là, j’avais tout de même très envie d’en être. D’abord parce que je savais que j’allais pouvoir rencontrer Olivier Échaudemaison, directeur de création du make-up Guerlain. Cet homme qui a posé ses pinceaux à plusieurs reprises sur le joli nez de Jackie K, est un passionné. Le genre à ne pas savoir se taire une seconde tellement il a des souvenirs à balancer aux journalistes qui en redemandent.

Alors, me voilà face à lui pour un 1TO1 bref, mais que je voulais très pro. Et là, il s’est passé un truc inédit. Un truc qui m’a réconciliée pour un bon bout de temps avec l’univers de la beauté. Vous pensez que je m’éloigne de ma bonne vieille Terracotta (enfin, vieille: elle n’a tout de même que 30 ans…). Sauf que pas du tout.

Souvent, quand je vais à des rendez-vous beauté avec des make-up artists connus (quand ils ne le sont pas, c’est pire. Si vous voyez ce que je veux dire…), ils se sentent obligés de me faire: a) des yeux de braise. b) une bouche de….. une bouche de… Oui, bon, passons. 9 fois sur 10, je sors de la conférence de presse avec un maquillage de catwalk qui n’a absolument pas demandé à m’être présenté dans la vraie vie.

Je vous jure que je ne l’avais pas fait exprès, mais le jour de ma rencontre avec Olivier Échaudemaison, j’avais juste poudré un peu de Terracotta sur mon visage et basta**. Et là, voilà que le metteur en beauté de Jackie me dit que ma manière de voir le maquillage est super moderne. Je précise qu’à ce stade, il ne sait pas que mon petit secret du jour est un boitier nacré (tonalité CRAZY: encore plus nature et accessible aux nulles en make-up) qui se glisse dans ma poche comme un galet et me vaut une avalanche de compliments depuis que je l’ai adopté.

Il ne le sait pas, Olivier Échaudemaison, que c’est Terracotta qui me rend comme ça, mais ce qu’il a voulu dire, c’est que le rituel de mise en beauté classique a fait son temps. En 2014, on fait juste ce qu’on veut. « Rien » si ça nous chante. « Tout » si on préfère. C’est pas compliqué finalement de se maquiller.

Terracotta, c’est BATHROOM DETOX

 »Parce

* un lieu, soit dit en passant qui figure à l’inventaire des Bâtiments de France. Oui, Madame!  Un lieu magique récemment repensé par l’architecte Peter Marino dans un esprit arty. Un cabinet de curiosités qui renferme tout le savoir-faire d’une maison centenaire qui – bien que « maquée » avec LVMH dont elle est l’une des marques phare – contraste avec de nombreux autres acteurs du secteur du luxe en termes de création et d’authenticité, de respect du patrimoine et de promotion de l’art contemporain.

** De toutes manières, je suis le genre de nanas à qui on demande poliment « vous ne vous maquillez jamais? », même quand elle a mis 15 minutes à se peindre le visage le matin.

Illustration: ©flo. Flo, c’est la nouvelle et talentueuse illustratrice que vous retrouverez super souvent sur Dressing Light. Une fille douée, spontanée, « with a view ». Le genre de personnes avec qui on avait envie de collaborer. www.flocollard.be

Marie Honnay

40 ans (et oui), écrit et se passionne pour à peu près tout (à condition que vous lui expliquiez gentiment). Elle aime aussi l’idée de s’alléger en beauté et de se libérer de tout ce qui est formaté.

Comments are closed.