#1Yearlifechallenge: bilan 1

#1yearlifechallenge-Fitness-Dressinglight

Alors ces bonnes résolutions, je m’y tiens ou je m’y tiens pas? Euh… comment vous dire…

Un mois après vous avoir annoncé fièrement mon challenge pour l’année 2015 (ben oui, on était en mars, so what? ;-), l’heure est au premier bilan.

Je vous rassure tout de suite, je n’ai pas viré Gwyneth Paltrow. Ah ça non. Niveau food, c’est pas compliqué, tout est à faire. Dans le combat jus détox VS apéros-repas-fingerfood, on en est à: zéro VS 1e+100 (comme dans Excel). Peut mieux faire donc.

Et son popotin, elle le bouge, au moins? vous entends-je vous demander. Niveau sport, je dois dire, c’est mieux (smiley qui sue à grosse goutte, mais heureux).

Je ne suis pas encore une grande assidue de l’espace fitness, mais j’y vais. Chaque semaine un peu plus. Je dois d’ailleurs être la seule à jouer à « 4 in a row » en courant sur un tapis. M’est d’avis qu’une détox écran s’impose.

Niveau cours collectifs, j’en ai essayé quelques-uns, mais ce n’est pas fini, le choix étant assez impressionnant.

J’ai définitivement abandonné l’American Jazz Dance. J’étais pleine d’espoir, mais l’éléphant dans le magasin de porcelaine, vous voyez? Heureusement, j’ai trouvé de quoi me consoler, ça s’appelle Body Jam. Faudra que je vous en parle. Quand j’aurai repris mon souffle.

J’ai aussi adopté le yoga. Hata ou Kripalu selon le club et mes horaires. Et ça me fait un bien fou. Même que l’homme me pousse à y aller. À croire que ça lui fait du bien aussi. Et puis, il y a toujours l’Aerial yoga, vraiment trop bien.

Et puis… je suis devenue accro à la piscine. Le fait d’avoir un abonnement m’incite à y aller souvent. Même pour une demie-heure, quand je n’ai pas trop le temps. Comme avant le brunch de ce matin.

D’ailleurs, quand j’entre à l’Aspria Louise, il se passe un truc. Je suis dingue de l’odeur du lieu, un mix « piscine » + parfum d’intérieur. Dès que je la respire, je me détends illico. Genre effet huiles essentielles puissance 10. Je crois que je suis en train de développer un réflex pavlovien.

Avec tout ça, la semaine prochaine, quand j’aurai rendez-vous avec mon coach perso, il faudra que je fasse mes yeux de Chat Potté pour lui expliquer que j’ai eu piscine. Beaucoup. Heureusement, il est gentil tout plein, Julien.

Stéphanie Zawadzki

Stéphanie, 34 ans, journaliste, webmaster et geekette de charme. Une fana de web, de mode et de photographie en pleine phase de tri.

Comments are closed.